Comme mon "truc" en ce moment, c'est l'alimentation et que j'avais entendu parlé de certains problèmes liés au lait, j'avais emprunté à la bibliothèque le livre : Lait, mensonges et propagande , de Thierry Souccar.
Et bien, ça fait froid dans le dos....

A la maison, nous n'avons pas de problèmes particuliers liés à la consommation de lait.
Mais apparemment, manger trop de produits laitiers peut être mauvais pour la santé.
C'est comme pour tout : on nous submerge d'informations dites "santé" qui nous formatent à croire qu'il faut absolument manger 3 ou  4 produits laitiers par jour si on veut bien grandir ou bien vieillir.
Il y a comme toujours, une histoire de gros sous derrière tout cela.
Difficile de résumer en quelques mots ce que Thierry Souccar a exposé en 228 pages.
Mais pour faire court, voici un résumé, trouvé sur le net :

Lait, mensonges et propagande nouvelle édition revue et augmentée

Dans cette nouvelle édition mise à jour et augmentée de près de 100 pages, Thierry Souccar conforte son enquête sur le lobby laitier et sur les effets réels du lait sur la santé.
Il montre comment l’industrie a réussi à faire d’un aliment marginal et mal considéré un pilier incontournable de l’alimentation moderne. Présentés comme « indispensables à la santé des os », les laitages cachent une réalité moins glorieuse. Vous apprendrez ainsi :
• Comment le lobby laitier noyaute la communauté scientifique et médicale ;
• Comment l’industrie laitière a fait croire que la santé des os dépend
du calcium laitier ;
• Pourquoi l’ostéoporose ne diminue pas avec la consommation de lait,
et pourquoi au contraire elle progresse ;
• Pourquoi les amateurs de laitages ont plus de cancers de la prostate ;
• Pourquoi les chercheurs soupçonnent le lait de favoriser le diabète de l’enfant ;
• Comment l’industrie fait croire que le calcium laitier prévient l’obésité ;
• Pourquoi les besoins en calcium ont été exagérés et quels sont vos besoins réels ;
• Comment prévenir l’ostéoporose sans se bourrer de lait.
Thierry Souccar a réuni des dizaines de nouvelles preuves. Il répond aussi aux critiques
de l’industrie laitière et à vos nombreuses questions.


Plus besoin de faire une fixation sur le yaourt "oublié" en fin de repas.
Ouf, un soucis de moins...;-)